Travailler avec un freelance : le besoin, la tendance, le profil, les risques.

Freelance : une tendance à la hausse.

Le travailleur indépendant ou freelance, est depuis plusieurs années devenu un acteur incontournable du paysage économique français. Pendant longtemps les freelances étaient plutôt cantonnés aux métiers de l’informatique et du numérique. Aujourd’hui, ils s’immiscent dans tous les métiers de l’entreprise ( RH, finance, marketing, communication, commerce,  … ) et prennent part aux débats sur le marché du travail et de l’emploi.

Les entreprises doivent en fait, faire face à des enjeux importants. Ces défis sont liés notamment à la digitalisation et à l’émergence de nouveaux “business models”. Mais également au respect de nouveaux critères environnementaux et sociétaux prescrits particulièrement par les politiques RSE.

Pour faire face à ces défis, les entreprises doivent faire appel à des professionnels expert pour les accompagner. Or, force est de constater que ces talents s’orientent aujourd’hui de plus en plus vers le lancement de leur propre activité. Plutôt que de s’orienter vers des contrats de travail classiques comme les CDI ou CDD. Cela leur permet de rester libres du choix de leurs missions et de leurs collaborations.

En matière d’entreprises clientes, si elles peuvent toutes être amenées à travailler avec des indépendants, les grands groupes s’y intéressent de plus en plus.  Et les PME et ETI prennent également conscience de l’intérêt pour elles de travailler avec des freelances. 

Trois catégories de populations : portage salarial, auto-entrepreneurs et autres entrepreneurs.

Les profils, parcours, business models et contraintes administratives se distinguent très largement. Ils révèlent des relations à l’indépendance très différente.

Nous retrouvons donc trois grands statuts de freelance.

  • Les auto-entrepreneurs (micro-entrepreneurs depuis janvier 2016). 
  • Les salariés portés (liés à une société de portage salarial).
  • Les autres entrepreneurs (parmi lesquels essentiellement des personnes en Entreprise Individuelle, EURL ou SASU).

Chaque statut répond à des besoins et choix différents et possède également ses avantages et inconvénients. Pour en savoir plus sur ce sujet, nous vous invitons à lire un précédent article sur les avantages et inconvénients des différents statuts.

Le sourcing  de freelance 

Le freelance est une véritable ressource de talent qui apporte aux entreprises à la fois son expertise mais aussi un regard nouveau sur l’organisation.

Les directions des ressources humaines peuvent donc faire le choix d’étendre leur recrutement vers les nouvelles formes d’emploi comme l’indépendance. Ce sourcing de compétences va donc devenir dans un avenir proche un véritable enjeu.

Les solutions existantes aujourd’hui sont principalement :

Selon leurs modèles, ces solutions peuvent à la fois permettre aux entreprises de trouver l’indépendant dont elles ont besoin. Mais également permettre aux indépendants d’être accompagner pour faire face à leurs trois grandes difficultés : la conquête de clients, la variation de revenus et l’organisation de l’activité.

Travailler avec un freelance : les risques.

Le principal risque pour une entreprise de travailler avec un indépendant est le risque de requalification en contrat de travail.

En effet, la réalité d’un contrat de prestation de services, ne dépend ni de la qualification donnée à la prestation, ni de la volonté des deux parties. Mais des conditions réelles et concrètes dans lesquelles se déroulent l’activité de l’indépendant. Cela touche notamment le problème de la subordination. Certains critères peuvent signifier un lien de subordination. La mise à disposition de matériel, les horaires effectués par le prestataire, la dépendance économique ou encore la soumission au règlement intérieur. Les entreprises doivent donc être vigilantes aux engagements et aux clauses contractuels.

Une solution pour diminuer ce risque consiste à travailler avec un freelance  qui est accompagné par un organismes tiers. Un groupement d’employeur,  une société de portage salarial, une coopérative  d’activité ou une société de temps partagé ou de management de transition  permet d’éloigner le risque de requalification.

Il est également dans l’intérêt de tous que le freelance travaille régulièrement avec d’autres clients. L’entreprise se prémunie ainsi du risque de requalification. Le freelance assure de son côté sa montée en compétence en travaillant sur de nouvelles problématiques.

Que vous soyez entreprise ou freelance, n’hésitez pas à contacter L’Offre Portage pour ensuite avoir plus.

L’offre Portage, est le référent du portage salarial en Alsace et Grand-Est. Découvrez les agences du Nord-Est de la France et sélectionnez la plus proche de chez vous : portage salarial Metzportage salarial Strasbourgportage salarial Nancy & portage salarial Mulhouse.

Des centaines de personnes ont trouvé leur voie et ont su faire les meilleurs choix pour leur avenir avec L’Offre Portage, alors n’hésitez pas à nous contacter

Faites votre simulation en ligne de vos revenus de portage salarial et inscrivez-vous à nos séances de travail autour du portage salarial !