Auto entrepreneur


Auto entrepreneur ou portage salarial – découvrez le statut d’autoentrepreneur et les solutions – Auto entrepreneur portage salarial.

Auto entrepreneur et portage salarial :  Vous êtes freelance auto entrepreneur et vous souhaitez vous libérer des contraintes administratives, comptables et fiscales pour vous consacrer exclusivement à votre métier ? Devenez un auto entrepreneur porté. Auto entrepreneur portage salarial, est-ce compatible ?

Freelance auto entrepreneur – c’est quoi exactement

Freelance auto entrepreneur – c’est quoi exactement

Freelance auto entrepreneur : c’est quoi ? La micro entreprise n’est plus ni moins qu’une forme de travail indépendante. Toute personne peut, sous conditions, devenir auto entrepreneur freelance, que ce soit à titre principal ou à titre complémentaire. Cette activité doit être exercée sous forme d’entreprise individuelle.

Freelance auto entrepreneur : le marché. Il y a en France 1,3 million de personnes qui ont choisi le statut d’auto entrepreneur freelance (Chaque année, environ 220 000 personnes choisissent ce statut et 150 000 sont radiées, car n’ayant pas déclaré de chiffre d’affaires).

Freelance auto entrepreneur : les conditions. L’entreprise individuelle doit relever du régime fiscal de la micro-entreprise, c’est-à-dire réaliser un chiffre d’affaires qui ne doit pas dépasser pour une année civile complète en 2017 :

  • 170 000 € pour une activité de vente de marchandises.
  • 70 000 € pour les prestations de services relevant de la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux (BIC) ou des bénéfices non commerciaux (BNC).

Freelance auto entrepreneur : Obligations. L’auto entrepreneur freelance doit :

  • S’immatriculer au registre du commerce et des sociétés (RCS) s’il est commerçant ou au répertoire des métiers (RM) s‘il est artisan.
  • Souscrire une assurance professionnelle pour certaines activités, notamment pour le bâtiment,
  • Ouvrir un compte bancaire dédié à l’activité professionnelle.

Auto entrepreneur portage salarial : les points communs et les différences.

Auto entrepreneur portage salarial : les points communs.

  • Les charges sociales et impôts sont calculés uniquement sur les missions effectuées et le chiffre d’affaires facturé.
  • Le freelance auto entrepreneur et le consultant porté exercent en totale indépendance. Ils doivent notamment être capables de trouver leurs missions en toute autonomie.
  • L’auto entrepreneur et le consultant porté peuvent exercer leur activité de façon simplifiée.

 

Auto entrepreneur portage salarial : les différences.

  • PLAFOND DE CHIFFRE D’AFFAIRES

Auto entrepreneur freelance : Limité à 70.000 € (Prestation de services)

Portage salarial : Aucune limite

Comme une personne peut devenir auto entrepreneur freelance titre principal ou à titre complémentaire, il est tout à fait possible pour un auto entrepreneur d’avoir recours au portage salarial pour continuer à facturer une fois la limite de chiffre d’affaires annuel atteinte. Il cumul alors les deux statuts auto entrepreneur portage salarial.

 

  • COUVERTURE SOCIALE

Freelance auto entrepreneur : Il relève du Régime social des indépendants (RSI) pour l’assurance maladie et pour l’assurance vieillesse du Régime social des indépendants (RSI) ou de la Caisse inter professionnelle de prévoyance et d’assurance vieillesse (CIPAV).

Portage salarial : Régime assurance maladie + Agirc-Arcco pour la retraire complémentaire

 

  • COMPTABILITÉ

Auto entrepreneur freelance : Obligation de tenir un journal qui présente ses recettes et de conserver ses factures en cas de contrôle.

Portage salarial : Il est déchargé des parties administratives, juridiques, fiscales et comptables de son activité.

La société de portage salarial s’en occupe à sa place, moyennant les frais de gestion. Cela vous permet de gagner du temps et de vous concentrer à 100% sur le développement de votre activité.

 

  • FRAIS PROFESSIONNEL ET TVA

Auto-entrepreneur freelance : Frais professionnels non déductibles

Portage salarial : Frais professionnels déductibles.

Un auto entrepreneur n’est pas assujetti à la TVA jusqu’à hauteur de 33.200 €  en prestation de services.

 

  • FRAIS DE GESTION

Auto-entrepreneur freelance : Pas de frais de gestion pour l’auto-entrepreneur

Portage salarial : Frais de gestion de l’ordre de 10%.

 

  • BANQUE

Auto entrepreneur : Obligation de dédier un compte bancaire aux transactions financières de son activité. Par ailleurs, l’autoentrepreneur n’a pas de bulletin de salaire.

Portage salarial :  Le statut de salarié lui permet d’avoir un contrat de travail et un bulletin de salaire.

Auto entrepreneur portage salarial : Autant d’éléments rassurants pour une banque au moment de réaliser un emprunt, par exemple.

 

  • FORMATION

Auto-entrepreneur : Il ne bénéficie pas du droit à la formation. Pour prétendre à la formation professionnelle continue, il doit verser chaque année une contribution à la formation professionnelle.

Portage salarial : Il est salarié, la société de portage lui ouvre des droits à la formation. Certaines sociétés proposent des formations adaptées au développement d’une activité d’indépendant

 

  • ACCOMPAGNEMENT

Auto entrepreneur : S’il souhaite prendre une Responsabilité Civile Professionnelle ou investir dans des outils de promotion, les frais sont à sa charge.

Portage salarial : Le consultant dispose d’un véritable accompagnement en portage salarial : structure d’accueil, espace dédié pour consulter son compte d’activité, conseils, réactivité, gestion des litiges, etc.

 

  • CHÔMAGE

Auto-entrepreneur : Possibilité de cumuler le statut auto entrepreneur et le chômage sous certaines conditions (conservation des droits, capital ou maintien des allocations)

Portage salarial : Le cumul de l’ARE (Allocation d’aide au Retour à l’Emploi) est compatible avec une activité en portage salarial si le montant du total « salaire + allocations » pour un mois donné ne dépasse pas le montant du salaire initial perdu.

Le statut de salarié protège le porté en cas de rupture de contrat et lui permet de percevoir les allocations chômage conformément aux accords signés par les partenaires sociaux.

 

En conclusion, la comparaison auto entrepreneur portage salarial, donne plutôt des points forts au portage salarial. Mais il faut surtout retenir qu’il est tout à fait possible pour un auto entrepreneur d’avoir recours au portage salarial pour continuer à facturer une fois la limite de chiffre d’affaires annuel atteinte. Il cumul alors les deux statuts auto entrepreneur portage salarial.

 

Pour en savoir plus, simulez votre rémunération.