Le CDI portage salarial


Le CDI portage salarial : tout savoir sur le CDI portage salarial. Simulez vos revenus en CDI portage salarial.

Le CDI portage salarial : Qu’est-ce que le CDI portage salarial ? Dans le cadre du portage salarial, deux contrats doivent être juridiquement établis.

  • Un contrat de prestation de service, écrit et signé entre la société de portage et l’entreprise cliente (au plus tard dans les 2 jours ouvrables suivant le début de la prestation).
  • Un contrat de travail, CDI portage salarial ou CDD portage salarial, conclu entre le salarié porté et l’entreprise de portage salarial. Le contrat doit porter la mention suivante : « contrat de travail en portage salarial CDI ou CDD ».

Le CDI portage salarial : tout savoir sur le CDI portage salarial. Quels contenus, quelles mentions !

CDI portage salarial : Qu’est-ce que le contrat CDI portage salarial ou CDD portage salarial doit mentionner.

  • La relation entre l’entreprise de portage salarial et le salarié porté : le mode de calcul et versement de la rémunération, de l’indemnité d’apport d’affaire, des charges sociales et fiscales, des frais de gestion, des frais professionnels, les compétences et qualifications exigées, durée de la période d’essai, etc.
  • La réalisation de la prestation de service de portage salarial : identité et adresse de l’entreprise cliente, objet et durée de la prestation, etc.

Le contrat doit être transmis au salarié porté au plus tard dans les 2 jours ouvrables suivant sa conclusion.


Le CDI portage salarial : les différences avec un CDI classique. Tout savoir et simulez votre salaire en CDI.

CDI portage salarial : quelles différences avec le CDI classique ? Le contrat à durée indéterminée, synonyme de sécurité et de graal pour certaines personnes en recherche d’emploi est une forme de contrat de travail qui devient de plus en plus rare.  Les entreprises, par manque de visibilité ou face à un contexte incertain, hésitent de plus en plus à proposer des CDI au profit de CDD, solution plus souple mais aussi plus précaire.

Le CDI portage salarial est certainement la solution adaptée au nouveau monde du travail.  Quelles sont alors les différences entre le CDI portage salarial et le CDI classique.

  • Le CDI portage salarial, un contrat plus facile à obtenir. En portage salarial, le salarié est embauché parce qu’il a un projet de développement de son activité de manière autonome en réalisant des missions avec l’appui d’une société de portage.
  • Le CDI portage salarial est synonyme d’indépendance. Le porté bénéficie des avantages du régime de salarié mais il n’est pas dépendant de l’entreprise. Même si le porté est également soumis à un lien de subordination juridique envers l’entreprise de portage, il est bien moins contraignant.
  • Le CDI portage salarial : rémunération du porté n’est pas fixé au moment de la signature du contrat de travail. Le salarié porté négocie lui-même ses honoraires avec ses clients et sa rémunération nette représente environ la moitié de sa facturation HT.
  • Le CDI portage salarial, gage de montée en compétences. La société de portage a tout intérêt à former, accompagner le porté pour monter en compétences afin qu’il puisse mieux développer son activité. Ce n’est pas toujours le cas dans une entreprise classique où les freins à la formation et à l’évolution peuvent exister.

Le CDI portage salarial permet de démarrer progressivement afin de vous lancer pleinement en tant qu’indépendant.


Le CDI portage salarial : les modifications apportées par la convention collective. Téléchargez la convention pour tout savoir ! c

CDI portage salarial : quelles différences avec la nouvelle convention collective ? La convention collective du portage salarial, signée le 22 mars 2017 et mise en application le 1er juillet 2017, a apporté des modifications sur le contenu des contrats de travail, notamment celui de CDI Portage salarial.

En résumé.

  • Signature d’une convention collective le 22 mars 2017
  • La Convention Collective est étendue à toutes les sociétés de portage salarial le 28 avril 2017 par le ministère du Travail
  • Elle complète l’Ordonnance du 2 avril 2015 sur le Portage Salarial (Loi)
  • Les apports de la convention collective :
  • Classification : junior (moins de 3 ans en portage), senior (plus de 3 ans), au forfait
  • Introduction d’une réserve pour les CDI Portage salarial
  • Règles de rémunération minimum en fonction des classifications, indexé par rapport au plafond de la sécurité sociale, dépendant de la classification (Junior : 70%, Senior : 75%, forfait jour : 85%)
  • Période d’essai renouvelable 1 fois (3 mois pour les techniciens, 4 mois pour les cadres)
  • Provision sur le compte d’activité
  • Pour les salariés en CDD portage salarial, l’indemnité de précarité légalement prévue
  • Pour les salariés en CDI portage salarial, de 10 % du salaire de base.
  • Indemnisation possible des périodes sans prestation si la réserve le permet, sinon le contrat est suspendu
  • Suppression de l’interdiction des temps de travail inférieurs à 24h hebdomadaire
  • Confirmation de l’effort spécifique de formation à 1,6% de la masse salariale
  • Prévoyance, Complémentaire santé : dispositions inchangées pour l’instant

Pour en savoir plus, simulez votre rémunération.

Et découvrez les autres contenus de Tout Savoir sur le Portage Salarial